2005

Grand Vin du Château Margaux

2005
2005 est un vrai, un pur grand millésime de Château Margaux !

Il en a d'abord toute la noblesse : ce nez inimitable de finesse, de grâce et de profondeur n'appartient qu'à son terroir, et à quelques millésimes de rêve. Il en a aussi la force : sa concentration est exceptionnelle, supérieure à 2000 et même 2003 ! Elle s'exprime à première vue par une couleur d'une intensité inédite, et au palais par une densité et une longueur extraordinaires. Et pourtant ce n'est pas la puissance qui a le dernier mot, mais la volupté et l'harmonie… Les cabernets sauvignons (85% de l'assemblage) sont bien sûr les grands responsables de cet équilibre, car ils sont arrivés à parfaite maturité sans que leur degré alcoolique dépasse 13. L'unique merlot qui les a rejoints (8% de l'assemblage) est le seul à n'avoir pas atteint 14 degrés. Enfin, par delà toutes ses qualités et ses grâces, Château Margaux 2005 possède dès aujourd'hui, et pour de très longues années encore, une vertu essentielle : le plaisir de le déguster n'a d'égal que le bonheur de le boire. (Février 2011)

Margaux

Conditions Climatiques

L'hiver plus frais que la moyenne a retardé le débourrement d'une semaine par rapport aux dates habituelles. Puis le printemps chaud et ensoleillé a favorisé une croissance régulière et permis une floraison rapide dès les premiers jours de juin, exactement aux mêmes dates que l'année dernière. Grâce aux excellentes conditions climatiques, la nouaison a été parfaitement réussie, mais la quantité de récolte paraissait d'ores et déjà inférieure à 2004, car il y avait nettement moins de grappes par pied.

Tout l'été a été beau, et surtout particulièrement sec : à peine 100 millimètres de pluie sont tombés entre le 1er mai et le début des vendanges ! Nous n'avions jamais vu chose pareille... Heureusement, il a fait chaud sans excès. On imagine à peine quelles auraient été les conséquences d'une telle sécheresse en 2003 ! Mais les grands terroirs - c'est en partie pour cette raison qu'ils sont des grands terroirs - ont une extraordinaire capacité à amortir les excès de la nature. Ils semblent réagir avec le même sens de la mesure et de l'équilibre qui caractérise les vins qu'ils produisent. (Vendanges le 20 septembre)