1996

Grand Vin du Château Margaux

1996
Cette année compliquée aura été très riche d’enseignements, car elle sort du schéma classique – sûrement trop simple - des grands millésimes. On peut entre autre se demander si les fortes pluies qui sont intervenues à la fin du mois de septembre n’ont pas été, contrairement à ce que l’on craignait, plutôt favorables à la maturation des cabernets sauvignons, comme cela avait d’ailleurs été sûrement le cas en 1995.

Quoi qu’il en soit, ce millésime aura finalement accouché d’un vin dont le classicisme et la pureté feront date. Très rarement, en effet, les cabernets sauvignons ont-ils atteint une telle perfection de style et un tel équilibre. Encore plus rarement peut-être, un vin jeune, à peine assemblé, a-t-il été aussi impressionnant et émouvant à la fois, par la pureté de son fruit, la densité de sa texture, l’harmonie de ses formes… Un Margaux de rêve. (Avril 2011)

Margaux

Conditions Climatiques

Après une floraison très rapide, l'été a été irrégulier, avec une alternance de périodes chaudes et fraîches et des précipitations orageuses, moins importantes dans le Médoc que sur la rive droite. A partir du 1er septembre s'est installé pendant trois semaines un temps frais et très sec ; puis il a plu et le beau temps est revenu pour vendanger les cabernets. (Vendanges le 23 septembre)