1993

Grand Vin du Château Margaux

1993
Les mauvaises conditions des vendanges n'ont réussi qu'à atténuer une qualité qui s'annonçait superbe. D'une manière générale, c'est en effet « août qui fait le moût » ; c'est en tout cas à ce moment là que se détermine le potentiel de qualité.

Ce vin possède la finesse, la subtilité et le charme des grands millésimes, ainsi que l'équilibre des proportions, mais il n'en a pas la densité, ni la profondeur. Il est très agréable à boire aujourd'hui, comme tous les millésimes bien équilibrés, mais il n'a peut-être pas encore vraiment atteint le plein développement de son bouquet. (Mai 2010)

Margaux

Conditions Climatiques

Après un débourrement précoce, les conditions climatiques ont été très favorables à la floraison, qui a été particulièrement rapide et homogène. Le mois de juillet a été sec mais frais ; le mois d'août très chaud et sec. Au 10 septembre, le potentiel qualitatif était remarquable. Malheureusement les vendanges ont été très pluvieuses. (Vendanges le 19 septembre)