1964

Grand Vin du Château Margaux

1964
L'année 1964 a beaucoup marqué les esprits : ceux qui avaient fini de vendanger avant l'arrivée de la pluie ont pendant longtemps été confortés dans leur habitude de vendanger tôt; ceux qui ont vendangé après se sont bien jurés qu'on ne les reprendrait plus… Cette grande peur a poussé beaucoup de viticulteurs à précipiter pendant des années le début des vendanges, ce qui explique peut-être pourquoi certains millésimes comme 1970 et 1975, vendangés avec hâte, ont un peu déçu.

A Château Margaux, cette année-là, on s'est précipité avec lenteur… A peu près la moitié de la récolte a été récoltée avant la pluie, l'autre moitié, malheureusement, sous la pluie et dans la douleur… Ces pluies incessantes ont provoqué une dégradation rapide de l'état sanitaire; les derniers raisins rentrés étaient fortement atteints par la pourriture. Le Château Margaux 1964 porte la trace de cette double paternité : c'est un très bon vin, mais qui aurait pu être grand. Aujourd'hui, il se présente avec un bouquet fin, complexe et profond ; assez long en bouche, il manque un peu de densité et de chair, mais finit avec élégance. A boire maintenant. (Juillet 2004)

Margaux

Conditions Climatiques

Après une floraison précoce, l'été a été très favorable, chaud et sec ; le mois de septembre a même été particulièrement chaud, ce qui a permis aux raisins d'atteindre un excellent niveau de maturité. Mais à partir du 5 octobre, il n'a plus cessé de pleuvoir pendant trois semaines... (Vendanges le 21 septembre)