1977

Grand Vin du Château Margaux

1977
Ce millésime, à la réputation médiocre, a donné à Château Margaux un vin surprenant de finesse et de concentration. Ce succès est sans doute lié en partie au très faible rendement du vignoble, mais aussi, et surtout, à l'intervention conjointe d'André Mentzelopoulos, qui a pris les rênes de la propriété au mois de juillet, et d'Emile Peynaud qu'il a appelé dès son arrivée pour apporter ses précieux conseils au moment des vinifications et des assemblages.

La couleur est étonnante, encore très sombre pour le millésime. Le bouquet est bien évolué, fin, complexe, modérément riche. La bouche est assez suave, pas très puissante et se termine sur une petite note de fermeté. A boire maintenant ; le vin ne s'améliorera plus mais peut encore se garder pendant quelques années. (Septembre 2002)

Margaux

Conditions Climatiques

Une forte gelée à Pâques a réduit la récolte, qui était déjà faible. Les mois d'été ont été frais et humides ; heureusement en septembre et octobre le temps s'est bien amélioré, ce qui a permis de récolter tardivement, mais dans de bonnes conditions des raisins assez mûrs. (Vendanges le 10 octobre)