2015

Pavillon Blanc du Château Margaux

2015
Les vendanges de blanc se sont déroulées du 3 au 8 septembre. Les conditions estivales nous ont permis de vendanger des raisins de sauvignon parfaitement mûrs et concentrés tandis que la relative fraîcheur du mois d’août a permis aux raisins de garder toute l’acidité nécessaire à l’équilibre du vin et à sa capacité de vieillissement.

Nous continuons à pratiquer des sélections rigoureuses dans le vignoble, de sorte que nous n’avons pas produit plus de vin que les années précédentes, seulement près d’un tiers de la récolte ayant été retenu pour l’assemblage. Le Pavillon Blanc s’inscrit dans la lignée des vins moins riches en alcool, mais toujours aussi concentrés, que nous produisons depuis le millésime 2011. Une date de vendanges un peu plus précoce et une sélection sévère nous permettent d’obtenir un tel résultat. Le nez du Pavillon Blanc 2015 est très aromatique, très complexe, l’entrée en bouche est ronde, et la finale portée par l’acidité. Il fait partie des grands millésimes de Pavillon Blanc. (Avril 2016)

Margaux

Conditions Climatiques

L’hiver, sensiblement plus frais que celui des années précédentes, a conduit à un débourrement tardif mais parfaitement régulier. Les conditions climatiques du printemps ont été optimales, avec un temps ensoleillé et sec ; la floraison s’est donc déroulée de manière rapide et homogène. La chaleur et la sécheresse ont persisté durant les mois de juin et juillet jusqu’à laisser craindre que s’installe un stress hydrique, au moins dans les parcelles les plus sensibles. Heureusement les quelques pluies du mois d’août sont arrivées à point nommé pour raccourcir et homogénéiser la véraison. La sécheresse, qui s’est à nouveau imposée au mois de septembre, combinée à des journées chaudes et des nuits fraîches, a permis aux raisins d’équilibrer leur richesse en sucre par une belle acidité, de rendre leurs tanins plus soyeux et leur potentiel aromatique plus complexe.

Les vendanges de rouge se sont déroulées du 18 septembre au 6 octobre. La petite taille des baies de raisin et leur pellicule plus épaisse laissaient présager une concentration tannique très élevée. Les conditions climatiques de 2015 sont en fait caractéristiques des très grands millésimes comme 2005, 2009 et 2010.