1815

Le "Versailles
du Médoc"

Pour la construction du château, La Colonilla s'adresse à Louis Combes, l'architecte bordelais à la mode. Louis Combes réalise à Margaux son chef-d'œuvre. Souvent surnommé « le Versailles du Médoc », le château est l'un des rares exemples de style néo-palladien en France.
En savoir plus
Pour la construction du château, La Colonilla s'adresse à Louis Combes, l'architecte bordelais à la mode. Louis Combes réalise à Margaux son chef-d'œuvre. Souvent surnommé « le Versailles du Médoc », le château est l'un des rares exemples de style néo-palladien en France.

Mais Margaux n'est pas qu'une demeure raffinée et aristocratique, c'est d'abord et surtout une entreprise agricole. Le génie de Combes est d'avoir su créer une véritable petite cité viticole en disposant de part et d'autre du château les bâtiments nécessaires à la production d'un des meilleurs vins du monde.

D'un côté, la cour des artisans, avec ses maisons et ses ateliers, où sont pratiqués les métiers de plomberie, de mécanique… qu'impose l'éloignement de Bordeaux qui se trouve, au début du XIXème siècle, à une journée de diligence.

De l'autre, les hauts lieux des chais, cuvier et tonnellerie. Le grand chai, de par ses perspectives majestueuses et ses grandes colonnes blanches, évoque l'image spectaculaire d'une cathédrale du vin.

Cet ensemble que découvrent progressivement les visiteurs du monde entier lorsqu'ils arrivent par la longue allée de platanes centenaires qui marque l'entrée du domaine, est d'une superbe et unique cohérence.