XVIIème siècle

Berlon

Au fil des générations, au fil des siècles, l'habileté des uns, les innovations des autres, font progressivement du vin de Château Margaux un vin d'excellence ; il n'est qu'à se rappeler les progrès réalisés grâce au régisseur Berlon au tout début du XVIIIème siècle.
En savoir plus
Au fil des générations, au fil des siècles, l'habileté des uns, les innovations des autres, font progressivement du vin de Château Margaux un vin d'excellence ; il n'est qu'à se rappeler les progrès réalisés grâce au régisseur Berlon au tout début du XVIIIème siècle.

Berlon est le premier à vinifier séparément les raisins rouges et les raisins blancs, dont les ceps étaient à l'époque plantés en mélange dans les vignes. Il exige que les raisins ne soient pas vendangés à l'aube « parce que les raisins sont couverts de rosée, et que s'ils sont cueillis le matin, leur couleur sera diluée et pâlie par l'excès d'humidité ». Les prémices de la vinification moderne apparaissent…

Berlon comprend également l'importance des sols, il connaît déjà les meilleures parcelles. L'influence du terroir se dessine…

La pérennité de ces sites viticoles n'a d'égal que le génie des hommes, propriétaires régisseurs, vignerons, et maîtres de chai qui ont su deviner et mettre en valeur la nature exceptionnelle des terroirs.